Mercredi 16.10.2019

10:30 - 11:30

La Raffinerie (Cube)

Ludum

Anton Lachky Cie

Les habitants de Ludum se perdent avec frénésie dans l'infini du possible technologique, enivrés par une reproduction du réel bien plus addictive et fascinante que le réel lui-même. Avec une joie sans mélange, ils plongent la tête la première dans le vortex de la Réalité́ Virtuelle.

11:45 - 12:30

La Raffinerie (Mezzanine)

De la poésie, du sport, etc...

Fanny Brouyaux

Une performance chorégraphique de Fanny Brouyaux et Sophie Guisset. Artistes de la danse et du théâtre, Fanny Brouyaux et Sophie Guisset mettent en scène le parcours d'une émancipation. Partant de la sensation d'une parole empêchée, d'un cri étouffé, elles créent deux figures tragi-comique, expression de leurs propres contradictions.

14:30 - 15:15

Les Brigittines (Salle Mezzo)

Alice

Shantala Pèpe

Parachuté au cœur d'une intrigue onirique, une rêveuse tombe d'un espace imaginaire dans un autre, poursuivant une étrange comptine dans un déroulement de scènes à huis clos. Accompagnée d'une mystérieuse et grande feuille de carton blanc, elle est prise dans un jeu de manipulations aux revirements incessants, un dédale de situations lumineuses sonorisées entièrement en 'live'.

15:30- 16:30

Les Brigittines (Chapelle)

Whenever the Music Takes You II

Ayelen Parolin

Tour à tour caressé, frappé, brutalisé, le plus souvent détourné de son image classique, le piano droit de Lea Petra chante, hurle, grince, dialogue avec le corps d’Ayelen Parolin, gracile et exubérante danseuse aux courbes accentuées, affublées d’un faux cul, visage enfariné.

17:30 - 18:00

Les Brigittines (Salle Mezzo)

Fovea

Cie Dame de Pic - Karine Pontiès

FOVEA est la réécriture d’un corps traversé de trous, de lueurs, d’incohérences. Un langage poétique comme forme périssable de ce qui nous traverse, nous échappe et nous dépasse.
Ares D’Angelo se jette à corps perdu dans une lutte, sans hésitation, ni repère, sans limite et sans retenue, il se laisse envahir par cet inconnu que nous avons derrière la tête.

20:30 - 21:30

La Raffinerie (Cube)

Golem

Julien Carlier

Golem se présente comme un prolongement de la rencontre entre le danseur/chorégraphe Julien Carlier et le sculpteur Mike Sprogis. Dialogue entre deux artistes de disciplines et d’âges différents, la performance se construit comme le miroir déformant de leurs parcours, creusant les analogies entre leurs pratiques respectives.


Jeudi 17.10.2019

10:00 - 10:50

Les Brigittines (Chapelle)

10:10

Cie Nyash / Caroline Cornélis

Caroline Cornélis et ses interprètes, interrogent le microcosme de la cour de récréation et la matière qui y est nichée. Spontanément, de nombreuses composantes y apparaissent comme de précieux combustibles chorégraphiques. Avec 10 :10, la chorégraphe prend appui sur cette réalité, concrète et familière, pour amener le spectateur à une expérience poétique et sensorielle.

11:30 - 12:15

MCCS

Humanimal

Compagnie 3637

La terre tremble. Tout s’écoule. Noir. Un enfant se retrouve seul face à une page blanche gigantesque. D’où il vient, où il va, il n’en sait rien. Il n’y a plus rien. Mais ce vide qui lui fait face s’érige comme le socle d’une nouvelle façon d’être et d’appartenir au monde.

15:30 - 18:00

Charleroi (Studio 2)

WORK IN PROGRESS

Leslie Mannes, Isabella Soupart, Alessia Wyss, Marion Sage, Vilma Pitrinaite

19:00 - 19:50

Charleroi

Claering/Clairière - Biennale

Louise Vanneste

Chez Louise Vanneste, le rapport à la nature est un lien originel et puissant qui se diffuse dans les corps dansants et l’espace scénique. Ses spectacles mettent en vibration les éléments qui les composent (musique, lumières, corps,…) avec leur entourage direct, le public.

20:00 - 20:50

Charleroi (Grand Studio)

GLITCH - Biennale

Samuel Lefeuvre

En langage informatique, un glitch signifie une défaillance ou une interruption de courte durée dans le flux opérationnel d’un système. Ce dysfonctionnement dans la lecture d’un fichier produit des accidents visuels ou sonores, des aberrations esthétiques. « C’est le cri primal des données » comme le décrit encore Rosa Menkman, théoricienne du Glitch art. 


Vendredi 18.10.19

10:00 - 10:45

MCCS

We Should Be Dancing

Emilienne Flagothier

Après avoir filmé de tout petits enfants dans les squares, cinq acteurs reproduisent à l’identique leurs mouvements, engendrés par la curiosité dévorante et la soif intarissable d’apprendre et de jouer. Constatant l’abîme qui sépare les corps inventifs des bambins de notre gestuelle d’adulte sérieuse, utile et précise, le quintet se demande où s’est envolé notre goût de l’aventure et de l’expérimentation. Un docu-fiction expérimentalo-comique sur la puissance créatrice, la joie et la liberté.

11:30 - 12:20

Les Brigittines (Studio Brigittines)

We Were the Future

Meytal Blanaru

Dans un espace commun éclairé plein feu, on découvre un trio de danseur•se•s déjà là, et un guitariste qui lance depuis le bord de scène des notes saturées, étirées dans le temps. Le point de départ de cette pièce est un souvenir d’enfance enfoui, ancré dans le corps de Meytal Blanaru qui a grandi dans un kibboutz en Israël.

14:00 - 15:00

Les Brigittines (Chapelle)

El Pueblo Unido...

Cie Wooshing Machine/ Mauro Paccagnella

El pueblo unido jamás será vencido, est une chanson chilienne écrite par le groupe Quilapayun, symbole d’unité et de solidarité populaire pour des citoyens opprimés de tous pays luttant pour la liberté et l’égalité. C’est ce que montre parfaitement la pièce de danse d’Alessandro Bernardeschi et Mauro Paccagnella dans une expression comique, supérieure et bouleversante.

15:15 - 16:15

Les Brigittines (Salle Mezzo)

Piel

Maria Eugenia Lopez

Autour de la question du toucher, Piel interroge les interdictions ou les permissions implicites qui font partie de nos codes sociaux. Ce qui est correct, incorrect, consenti ou interdit. Les distances à respecter. Ce qui, du corps, peut être touché ou pas.

18:00 - 18:40

La Raffinerie (Mezzanine)

The Gyre

Cie Tumbleweed

La matière est en perpétuelle agitation, elle ne connaît aucun repos. De ce flux ininterrompu d’énergie, s’élèvent et s’effondrent les formes de la réalité que nous connaissons. Tout est mouvement et tout est conduit en permanence par un inextinguible besoin d’exister et de transmettre.

20:30 - 21:30 - Biennale

La Raffinerie (Cube)

IDA...

Lara Barsacq

À l’origine, il y a Ida Rubinstein, danseuse légendaire des Ballets russes, muse de Serge Diaghilev, qui fit sensation à Paris au début du XXe siècle par son charisme, sa beauté et sa présence sulfureuse. Dans Salomé d’Oscar Wilde qui la rendit célèbre, la danseuse effeuillait son costume et se dénudait : triomphe et renommée immédiats.

22:00 - 22:45

Les Brigittines (Chapelle)

i-Clit

Mercedes Dassy

i-clit, un spectacle manifeste du corps, de la chair et où l’objet sexuel devient sujet. Une nouvelle vague du féminisme est née – ultra-connectée, ultra-sexuée et plus populaire. Mais face au pouvoir ambivalent de la pop culture, où et comment se placer dans ce combat en tant que jeune femme ? Quelles armes utiliser ?

 

 

 

 

 

 

La Raffinerie | Charleroi danse
Rue de Manchester, 21
1080 Bruxelles
+32 (0)71 20 56 40

 

Les Brigittines
Place de la Chapelle, 5
1000 Bruxelles
+32 (0)2 512 68 91

 

 

 

 

 

 

 

 

Charleroi danse, Les Écuries (Charleroi)
Boulevard Mayence, 65c
6000 Charleroi
+32 (0)71 20 56 40

Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek
Rue Mommaerts, 4
1080 Bruxelles
+ 32 (0)2 415 86 03